Petit aperçu des nouveautés du mois d’octobre au CDI

Petit aperçu des nouveautés du mois d’Octobre

Au CDI du collège lycée Regnault de Tanger

 

Les Bandes Dessinées pour les lycéens

 

« Ton fils est mort en shahid. Il est au paradis. Mes félicitations. » Lorsque la DGSI capte cet appel téléphonique annonçant la mort en martyr du jihadiste Abou Othman, la machine administrative se met en branle. Le juge antiterroriste Antoine Duquesne lève l’avis de recherche, tandis que la DGSI supprime la fiche S. Mais certains fantômes peuvent être plus dangereux que l’ennemi visible… 

 

Cela fait huit ans que les Drix ont envahi la planète de Coline Cavanah et oppriment son peuple pour en piller les ressources naturelles. Contrainte comme tant d’autres à travailler à l’usine, la jeune orpheline subit en silence le joug de cette race tyrannique. Jusqu’à ce qu’elle découvre que sa nièce est vivante et qu’elle rencontre Jann, membre des Kromats, un gang de violents rebelles. Ce trio improbable fait la découverte d’un mystérieux réseau secret organisant la résistance face à l’oppression des Drix.
Mais Coline doit faire face à un choix : protéger sa famille ou s’engager auprès des Valtis pour libérer son peuple. Il faut faire vite, car le danger est incontestable.

 

 

Des zombies ont envahi Rome et s’apprêtent à décimer l’ensemble de la population. Les derniers survivants se sont réfugiés dans le quartier de Rebibbia, cher à l’auteur. Tandis que Zerocalcare est dans le coma, ses amis Secco, Katja et Sanglier s’efforcent de trouver un moyen de survivre. Zerocalcare déploie ici des trésors d’imagination, laissant libre cours à ses visions apocalyptiques et invoquant ses super-héros habituels pour nous livrer une histoire drôle et grinçante, paradoxalement pleine d’espoir pour un autre futur.

 

 

 

Au fil des siècles, les envahisseurs se sont succédé à ses portes, célébrant chaque fois leur victoire en rebaptisant la ville. Mais pour ses habitants, elle reste la Cité sans Nom et tous ceux qui la nomment autrement seront à jamais des étrangers. Jeune garçon rêveur et protégé, Kaidu fait partie de ces étrangers-là. Fils du pays Dao, il appartient au peuple qui occupe la Cité sans Nom. Enfant des rues, cynique et rusée, Rate est native de la Cité et déteste Kaidu pour tout ce qu’il représente.
– Témoins involontaires de la préparation d’un complot visant à renverser le pouvoir, ils sont en danger et n’auront d’autre choix que de rester solidaires… car le destin de la Cité sans Nom repose maintenant entre leurs mains.

 

 

Bjorn et Gunnar ont enfin trouvé le chef barbare qui doit les aider à libérer leur pays. Par malheur, il a perdu sa puissance et vit traqué par ses ennemis. Lorsqu’il meurt avec panache, les deux frères sont enrôlés de force par Batachikhan, le « Fléau de Dieu ». Gunnar, fasciné par ce dernier, en vient à renier son passé. Bjorn adopte une enfant des steppes et tombe amoureux, mais il n’est pas comme son frère et n’oublie rien de ses devoirs de viking.
Il n’a qu’une idée en tête : la reconquête du Fizzland.

 

« J’aimerais bien qu’ils me regardent assez pour me trouver personnellement atroce. Au moins, j’aurais l’impression d’exister. Là, c’est comme si j’étais transparente. » Contradictoire, désabusée, touchante et exaspérante, Aurore mène une existence d’une platitude extrême et tient à nous le faire savoir ! Dans ce second volume subtilement juste et désopilant, retrouvez l’héroïne de Marie Desplechin sous le trait affûté et irrésistible d’Agnès Maupré.

 

 

« On me traite de réac mais je ne le suis pas. Je suis lucide, c’est tout. Est-ce être réactionnaire de voir à quel point le monde court à sa perte ? N’est-ce pas normal d’être atterré par la bêtise crasse de notre époque ? Une époque où les enfants commandent, où l’idiotie est cool, où le savoir est moqué, où on se demande si c’est pas machiste de tenir la porte aux dames ? Bon, je sais, parfois je m’énerve un peu trop, mais c’est plus fort que moi.
Attaqué par la connerie, je réagis, c’est tout. Bon oh, je suis réac. » Morgan Navarro

 

 

 

Lucie se fait un devoir de transmettre ses dons de sorcellerie à ses deux filles jumelles, Maud et Lise. Ces dernières dépasseront bientôt, et de loin, les dons médiocres de leur mère, pour finir par (littéralement) voler de leurs propres ailes, laissant seule Lucie, aux prises avec l’éclatement du reste de sa famille. Le dessin puissant, réel et magique de Benoît Guillaume au service de l’adaptation du roman éponyme de Marie Ndiaye.

 

 

De nombreux livres de différents genres sont disponibles pour la consultation et l’emprunt…

Bonne lecture à tous !!!!!